Télétravail + Flexibilité = Moins de m² de bureaux Calculez vos économies de surface >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Télétravail + Flexibilité = Moins de m² de bureaux Calculez vos économies de surface >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Actualité

Logistique : les prix des entrepôts s'envolent aux Etats-Unis


Le boom du e-commerce fait monter les prix des entrepôts

L'inflation est un sujet brûlant en ce moment. Partout dans le monde, vous voyez les prix augmenter régulièrement. Vous le voyez dans les magasins et vous le voyez certainement à la pompe à essence. Cette augmentation universelle des coûts peut sembler sans précédent étant donné l'époque dans laquelle nous vivons. Cependant, lorsqu'il s'agit de l'industrie de la logistique, les données montrent que les coûts n'ont cessé d'augmenter au fil des ans. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne les coûts des entrepôts.

La montée en puissance du commerce en ligne et le cauchemar logistique qu'a été la pandémie de Covid ont fait augmenter la demande d'entrepôts aux Etats-Unis, une tendance qui n'a pas échappé aux fonds d'investissements, qui misent gros sur ce marché.

Immobilier logistique : pourquoi une telle augmentation des coûts des entrepôts ?

Une nouvelle étude a révélé que l'utilisation et les prix des espaces logistiques ont continué à augmenter malgré la crise du coût de la vie. La demande d'entrepôts a grimpé en flèche pendant la pandémie, les acheteurs se déplaçant de plus en plus sur Internet. Dans l'ensemble du pays, le taux de vacance est tombé à 4,7 %. Ce chiffre était encore plus bas en Californie et le comté d'Orange du New Jersey, qui n'ont enregistré que 3 %. Pendant ce temps, les loyers industriels demandés ont atteint un sommet trimestriel de 7,11 dollars par mètre carré, selon Transwestern. La stratégie du dernier kilomètre est une des raisons de la hausse des coûts.

Inventée par Amazon, la nouvelle norme de la livraison immédiate s'est imposée aux grands concurrents du géant de Seattle, qui ont dû s'aligner. Derrière le géant de Seattle, beaucoup d'entreprises ont accéléré le développement de leur offre en ligne. Ce sont elles qui tirent la demande d'entrepôts pour le dernier kilomètre, le last mile, c'est-à-dire qui permettent de desservir directement la destination finale. La pandémie a stimulé un mouvement qui était déjà à l'oeuvre, en faisant bondir de 56% le chiffre d'affaires du commerce électronique entre début 2020 et début 2022.