Les visites d'immeubles continuent dans le respect des protocoles de sécurité. Protocole de visite >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Les visites d'immeubles continuent dans le respect des protocoles de sécurité. Protocole de visite >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Actualité

Immobilier de bureaux en Île-de-France : chiffres et tendances du marché en 2021


A la lecture des derniers chiffres du marché de l'immobilier de bureaux en IDF fin février 2021, on peut considérer l’adage « qui va piano va sano » comme une parfaite illustration de ce début d’année : un mois de janvier catastrophique qui a affiché un faible niveau de 60 000 m² de demande placée, et un mois de février certes en amélioration avec une demande placée s’élevant à 90 000 m², mais qui ne masque toutefois pas un recul de 29% par rapport à l’année dernière, même époque.

Deux grandes tendances émergent sur le segment de la demande placée :

  • Les petites surfaces (inférieures à 500 m²) assurent aujourd’hui le socle de l’activité transactionnelle : 80% du nombre total des signatures totales (117 sur 150) ;
  • La réactivation du marché des surfaces de bureaux supérieures à 5 000 m², avec 6 mouvements confirmés depuis le début de l’année 2021, à comparer à 24 pour 2020 dans sa totalité.

Signalons à ce sujet deux éléments positifs : la diversité des secteurs d’activité des preneurs, et la diversité des localisations.

Les 2/3 des signatures observées depuis Janvier ont porté sur des immeubles à Paris (187 soit 61%), et essentiellement le Quartier des Affaires (128). Ailleurs l’activité transactionnelle reste divisée par deux avec cependant des reculs en termes de volume moins marqués dans le Croissant Ouest.

Immobilier de bureaux en Ile-de-France : les chiffres par sous-marché

Les surfaces de moins de 5 000 m²

En 2021, les volumes traités d’un mois sur l’autre sont assez comparables, de l’ordre de 55 000 m². Le nombre et les volumes consommés sont stables dans la Capitale et surtout dans le QCA et Centre Ouest. C’est partiellement le cas dans le Croissant Ouest où les signatures sont égales en janvier et février mais ont porté sur des surfaces plus réduites le mois dernier. Il en ressort donc un recul de la demande placée cumulée depuis le début de l’année de 39% en un an, à comparer à -61% pour La Défense où l’activité transactionnelle est réduite à quelques signatures (6 depuis le début de l’année pour un total de 4 000 m²).

Le redémarrage du marché est également compliqué en 1ère Couronne avec des volumes en baisse de 64% en un an, dans un mouvement homogène quels que soient les micro-marchés considérés sur le segment des surfaces inférieures à 5 000 m². Moins de 30 transactions ont été observées depuis le début de l’année 2021, c’est deux fois moins qu’en temps normal. Ce déficit de signatures est encore plus marqué en 2è Couronne : 90 entre Janvier et Février 2020 mais seulement 37 en 2021. La demande placée en 2è Couronne s’élève ainsi à 13 800 m² à date en 2021, dont 5 800 m² pour le secteur de Saint-Quentin-en-Yvelines qui fait jeu égal d’une année sur l’autre, une situation atypique dans l’environnement actuel.

Les surfaces de plus de 5 000 m²

6 transactions sur des surfaces supérieures à 5 000 m² ont été observées sur le marché des bureaux en Ile-de-France depuis le début de l’année dégageant un volume total de 43 200 m² répartis sur 4 secteurs : une à Paris (5 600 m² pris par un éditeur de jeux vidéo), CGI à La Défense (11 600 m²), 2 dans le Croissant Ouest avec SMILE à Asnières-sur-Seine (5 600 m²) et MITSUBISHI à Rueil-Malmaison (8 200 m²) et enfin un établissement financier sur 5 400 m² en Première Couronne Est et SNCF FRET à Saint-Ouen.

La potentielle sortie de crise sanitaire annoncée pour le 2nd semestre 2021 devrait redonner une dynamique à ce segment de marché. De nombreuses grandes entreprises ont d’ores et déjà entamé une réflexion sur leur organisation de travail et leur implantation ; reste à passer de la réflexion à l’action au travers de prises à bail de surfaces dans une ampleur qui reste encore difficile à mesurer.


Le marché de l'immobilier de bureaux en Ile-de-France évolue continuellement. Ne manquez rien de l'actualité en vous inscrivant dès maintenant à notre newsletter The Office : la newsletter des Décideurs immobiliers inspirés.