Télétravail + Flexibilité = Moins de m² de bureaux Calculez vos économies de surface >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Télétravail + Flexibilité = Moins de m² de bureaux Calculez vos économies de surface >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Actualité

Demande placée, offre immédiate : chiffres et perspectives du marché immobilier des Bureaux à mi-année 2021


Cushman & Wakefield France a présenté le 1er juillet dernier lors d’un webinar, son analyse du marché des bureaux en France au 1er semestre 2021 et les perspectives pour le 2è semestre 2021. A cette occasion, 2 focus ont été réalisés : l’un sur la Demande placée et l’autre sur l’Offre immédiate de bureaux.

Un certain optimisme de la part des utilisateurs ...

La dynamique transactionnelle a redémarré au 1er semestre 2021 sur l’ensemble des marchés tertiaires avec cependant une marge de progression en termes de surfaces moyennes attendue pour la 2ème partie de l’année 2021.

Les marchés les plus exposés à la demande des grands comptes - qui réinvestissent peu à peu le terrain immobilier - et du secteur public, devraient connaître un redémarrage plus lent, à l’image de l’Île-de-France ou encore de l’agglomération lyonnaise.

Un grand nombre de marchés ont relevé un retour des utilisateurs sur les emplacements les plus centraux ainsi qu’une véritable appétence pour les modalités d’acquisition des bureaux, un marqueur différents des régions par rapport à la dynamique francilienne.

  1. Une lecture très différente de l’expression de la demande de bureaux en régions entre PME d’un côté et grands groupes de l’autre, avec des renégociations moins nombreuses qu’anticipées, et pour l’instant peu de réduction vraiment significative de surfaces.
  2. Une recherche de flexibilité immobilière qui fait écho à une nouvelle organisation du travail en matière de temps de travail d’où une mixité de baux, une flexibilité financière avec un accompagnement des bailleurs et, in fine, une flexibilité des investisseurs à pouvoir apporter une réponse adaptée aux utilisateurs.
  3. Les utilisateurs expriment de nouvelles attentes en termes de normes sanitaires, de capacité de densification par l’instauration de modèles d'organisation intégrant les nouveaux modes de travail et, dans le même temps, davantage d’espaces partagés et collaboratifs, une meilleure intégration des aménités de la cité dans les immeubles tertiaires, et, potentiellement, une nouvelle programmation servicielle des immeubles ainsi qu’une une meilleure prise en compte des mobilités douces.
  4. A ce titre, l’affichage de labels et de certifications peut être un élément déterminant dans le choix des utilisateurs, et d’autant plus en ce qui concerne directement les conditions de travail des collaborateurs.

🔑Offre immédiate : profil contrasté selon les marchés

L’offre immédiate présente un profil plus contrasté selon les marchés considérés avec une problématique spécifique pour les bureaux neufs ou restructurés, commune à une majorité de régions, doublée d’enjeux de qualité et de centralité. Là où l’offre est importante, l’impact sur les valeurs locatives des bureaux a été jusqu’ici assez marginal. L’intensité de la reprise de la demande sera donc déterminante au second semestre 2021.

Nous anticipons un possible trou d’air dans le renouvellement de l’offre neuve de façon globale, et de façon encore plus prégnante pour les métropoles qui ont changé de couleurs politiques lors des dernières élections. Cette configuration peut être une chance pour l’offre de seconde main , mais uniquement pour les surfaces les plus qualitatives. Il existe de toute évidence un gisement d’opportunités pour des rénovations lourdes ou des restructurations, sous réserve que les valeurs métriques garantissent un équilibre financier de ces opérations.

Webinar | Tour de France du marché des Bureaux

Tendances 1er semestre 2021 et Perspectives | Île-de-France et Régions

Revivez le live du webinar animé par Ludovic Delaisse, Directeur Général et Agence France, et ses équipes sur les tendances post Covid-19 de l'Immobilier de bureaux dans les grandes métropoles françaises.

Avec la particpation des représentants de nos agences en régions.