Télétravail + Flexibilité = Moins de m² de bureaux Calculez vos économies de surface >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Télétravail + Flexibilité = Moins de m² de bureaux Calculez vos économies de surface >

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Conseil

Nouveaux modes de travail : l'hybride est là pour durer


Avec une situation économique en constante évolution, les entreprises doivent faire face à des bouleversements permanents afin d’adapter les conditions de travail de leurs salariés. Et ce, dans l’objectif de maintenir une productivité et une motivation suffisante. Au dernier trimestre 2021, un cinquième des salariés aux États-Unis déclarait préférer travailler rarement au bureau, un cinquième encore souhaitait ne jamais venir au bureau.

Les salariés nord-américains ne sont pas les seuls à exprimer ces préférences. Près d’un tiers des employés du tertiaire en Espagne, au Mexique et au Japon partage ce sentiment. Pour attirer les talents et se démarquer de leurs concurrents dans le contexte actuel, où une personne sur cinq préférerait ne jamais avoir à venir au bureau, les dirigeants d’entreprises doivent créer des environnements de travail qui soient source d’inspiration pour leurs collaborateurs.

Santé et stress sont au coeur des préoccupations

Un meilleur équilibre entre vie privée et vies professionnelles, les avantages financiers et les économies réalisées, mais également des conditions plus propices à la concentration sont les principales raisons de ces nouvelles préférences pour le travail à distance.

L’étude des conversations en ligne concernant le retour au bureau montre que la majorité des échanges (54 %) n’est ni fortement favorable ni fortement défavorable au retour au bureau. Le coeur du débat concerne davantage la santé mentale et le bien-être des collaborateurs, qui continuent d’exprimer des inquiétudes légitimes sur ces questions. Les données de l’enquête Experience per SFTM (XSF – « expérience au mètre carré ») menée par Cushman & Wakefield montrent, par ailleurs, que la santé mentale et le bien être progressent effectivement dès lors que les collaborateurs se rendent régulièrement au bureau. Pour que les collaborateurs bénéficient de cet effet positif d’une présence au bureau, les locaux doivent faciliter les échanges humains et le bien-être émotionnel.

Le télétravail toujours plébiscité

Les salariés, dirigeants et managers ayant fait l’expérience du full remote ont pu constater les nombreux avantages de cette pratique : augmentation de la productivité, meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, baisse de l’absentéisme, économies pour l’entreprise, réduction de l’impact environnemental… La mise en place massive du télétravail permet aux entreprises de réduire considérablement le coût d’occupation des locaux tout en apportant à leurs salariés plus de confort et de motivation. Le télétravail implique pour l’entreprise d’équiper le salarié en matériel suffisamment fiable pour qu'il réalise son activité professionnelle dans des conditions optimales. Le télétravailleur a les mêmes droits que le salarié qui exécute son travail dans les locaux de l’entreprise, notamment du droit à la déconnexion. Télétravail ne signifie pas être joignable en permanence.

Le droit à la déconnexion permet d’assurer un équilibre vie privée / vie professionnelle et s’applique aussi bien aux salariés en télétravail qu’aux salariés en présentiel. C’est le droit de ne pas être connecté à un outil numérique (téléphone, ordinateur, messagerie…) en dehors de son temps de travail.

Certaines préférences exprimées peuvent n'être que temporaires

Les préoccupations sanitaires et sécuritaires des collaborateurs pourraient s’estomper en définitive à mesure que chacun se sentira à l’aise et protégé, sachant que les personnes à leur charge sont, elles-mêmes, en sécurité, confiées aux écoles, garderies, centres d’accueil et autres structures. En différents endroits du monde, ce niveau de confiance semble progresser, porté par la reprise de l’activité dans d’autres environnements tels que les restaurants, les salles de sport et les lieux de loisirs, les centres commerciaux ou les hôtels.

En limitant les options proposées sur le lieu de travail au lendemain de la pandémie, ces entreprises s’exposent à un retour de flamme. En effet, les données de notre enquête mondiale XSFTM (XSF – « expérience au mètre carré ») montrent que les collaborateurs, qui ont le choix et la maîtrise de leur lieu de travail sont plus efficaces.

A lire dans notre dernière étude

Dans cette publication, nous nous intéressons à trois réalités nouvelles dont les organisations doivent tenir compte dans l’expérimentation et la mise en place de nouvelles stratégies concernant leur environnement travail.

Nous verrons ensuite comment six entreprises différentes abordent la question des lieux de travail hybrides. Une incursion dans les processus de réflexion et d’expérimentation en temps réel, car on sait désormais qu’aucune solution universelle ne répondra à la multiplicité des modes d’organisation.