Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

Nos conseils
Banniere 172 promotion
Les Conseils Immobiliers de Cushman & Wakefield

Quelles sont les certifications en vigueur dans l’immobilier ?

Certification et label : quelles différences ?

La certification est une démarche encadrée par la loi : elle est délivrée par un organisme certificateur agréé et indépendant. Initiative volontaire, le label, quant à lui, garantit un niveau de qualité selon un cahier des charges défini par l’organisme, public ou privé, à l’origine de la création du label. Selon la fiabilité de l’organisme, la valeur accordée au label peut être plus ou moins importante.

Les labels et les certifications dans l’immobilier permettent de garantir la qualité d’une construction et/ou d’une rénovation. Ils peuvent aussi justifier le prix à la location ou à la vente du bien immobilier. Dans tous les cas, ces labels et certifications ont pour objectif d’apporter un gage de qualité au bien immobilier.


La RT 2020

Dans une dynamique d’amélioration et d’innovation de la qualité des matériaux de construction et de limitation de la consommation énergétique, le secteur du bâtiment, de la construction et l’immobilier est encadré par la RT, c’est-à-dire la réglementation thermique : elle réunit l’ensemble des normes relatives à la construction des bâtiments neufs.

À partir du 1er janvier 2021, la RT 2012 cèdera sa place à la RT 2020. L’objectif de la RT 2020 est de construire des bâtiments à énergie positive, appelés aussi BEPOS. Ces bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en ont besoin.

La RT 2020 incite donc les professionnels de la construction à privilégier les matériaux à haute performance environnementale pour construire et isoler les bâtiments.


Certifications pour des produits de construction

Utiliser des produits de construction certifiés dans le cadre d’un projet immobilier est la garantie d’avoir des produits performants et respectueux de l’environnement. Même si leur prix est plus élevé à l’achat, ce surcoût est amorti à l’usage, car ils permettent de réduire la facture énergétique et sont plus fiables.

Les produits certifiés sont reconnaissables, car la marque de la certification est apposée dessus. En France, il existe 7 grandes marques de certification :

  • NF : elle vérifie la conformité aux normes françaises et européennes des produits traditionnels, comme les plaques de plâtre, les blocs béton…
  • CSTBat : elle s’applique aux produits innovants dans le domaine du sanitaire, du chauffage, de l’assainissement et de l’isolation thermique ;
  • UPEC : elle concerne les revêtements de sol et prend, en particulier, en compte leurs qualités acoustiques ;
  • ACOTHERM : elle certifie les performances thermiques et acoustiques des menuiseries et des blocs-baies ;
  • CEKAL : elle s’applique aux vitrages isolants, traités thermiquement…
  • ACERMI : elle contrôle les performances des produits d’isolation thermiques et l’aptitude de l’entreprise à l’emploi du produit pour l’application prévue dans les travaux ; 
  • CSTB Certified pour les produits de construction vendus sur le marché européen (colle à carrelage…) : cette marque peut être utilisée seule ou associée à l’une des précédentes marques.


Le marquage CE

Apposé par le fabricant ou l’importateur d’un produit de construction, le marquage CE permet de savoir que le produit de construction répond aux exigences réglementaires de la Directive européenne des produits de construction. Il est nécessaire pour pouvoir vendre ce produit sur le territoire de l’Union européenne.


Les écolabels

Les écolabels garantissent que les services et les produits ont un impact limité sur l’environnement. En France, il existe deux écolabels :

  • Le label NF environnement, créé en 1991 par AFNOR Certification : pour le recevoir, les entreprises doivent engager une démarche volontaire et en faire la demande. Dans le secteur de l’immobilier et du bâtiment, les produits écolabelisés NF environnement sont, par exemple, les enduits, les revêtements de sol, les peintures…
  • L’Écolabel européen, créé en 1992, est le seul label écologique officiel à l’échelle de l’Union européenne. Comme le label NF environnement, il est attribué à la demande des fabricants.

Pour assurer la qualité de ces labels, les critères sont révisés régulièrement afin de prendre en compte les innovations technologiques, en particulier dans le domaine de la construction.


Les certifications de la filière bois

Depuis quelques années, l’utilisation du bois, comme matériau de construction, est en progression. Si ses performances environnementales ne sont plus à prouver, il présente aussi des qualités esthétiques qui séduisent les usagers. De plus, le bois de construction permet de mettre en œuvre rapidement un chantier et réduit les délais de construction.

Cependant, pour assurer une gestion durable de cette ressource et des forêts, les certifications FSC (Forest stewardship council) et PEFC (Pan european forest certification) apportent des garanties relatives à l’exploitation des forêts :

  • La plantation de nouveaux arbres après chaque coupe ;
  • L’espacement entre les arbres ;
  • Le respect de la biodiversité ;
  • Le respect des travailleurs et des populations locales…


Labels et certifications relatives aux bâtiments

Outre les certifications et labels relatifs aux produits de construction, il en existe pour les bâtiments :

  • Le label BBC (Bâtiment Basse Consommation), issu de la RT 2012, est attribué aux bâtiments dont la consommation énergétique respecte les exigences de la RT 2012, encore en vigueur jusqu’à fin 2020 ;
  • La certification NF HQE (Haute qualité environnementale) qui évalue la durabilité d’un bâtiment au niveau écologique, social, économique…
  • Les labels BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessement Method) et LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) évaluent, eux aussi, la durabilité d’un bâtiment neuf. Ces labels sont respectivement britannique et américain : ils partagent le marché de la certification environnementale français avec NF HQE.

Tous ces labels et certifications actuellement en vigueur dans le secteur immobilier ont donc pour objectif de limiter l’impact des bâtiments sur l’environnement, en particulier au niveau de la consommation d’énergie et de l’isolation thermique.