Entreprises, quelles options pour optimiser vos coûts immobiliers ? Tous nos conseils d'experts dans notre rubrique « Bureaux : Le Monde d'après » En savoir plus

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Entreprises, quelles options pour optimiser vos coûts immobiliers ? Tous nos conseils d'experts dans notre rubrique « Bureaux : Le Monde d'après » En savoir plus

Pour toutes informations : Écrivez-nous

Actualité

Enquête investisseurs : Cushman & Wakefield livre son analyse du marché de l’investissement en 2020


Une volonté d’investir, Des liquidités disponibles…Un marché dans les starting-blocks

Cushman & Wakefield a réalisé une enquête auprès des investisseurs en immobilier d’entreprise, pour connaître leur niveau d’activité actuelle et comprendre leurs anticipations de marché à court et moyen terme. 176 investisseurs (foncières, fonds d’investissement, OPCI/SCPI, compagnies d’assurances, investisseurs privés) ont répondu à cette enquête réalisée du 14 au 23 Avril 2020.

En synthèse, que retenir de cette enquête :

  • 66% des répondants sont toujours actifs sur le marché et prêts à s’engager avec lettre d’intérêt
  • Un volume indiqué par les investisseurs de plus de 47 milliards d'euros est disponible à l’acquisition mais seulement 17 milliards d'euros d’actifs seraient à arbitrer
  • 66% des répondants n'ont pas changé leur stratégie d'investissement ; dans le cas contraire, les changements de stratégies concernent les allocations d’actifs (21% des répondants avec une hausse pour les actifs logistiques et le résidentiel et une baisse pour les commerces) et/ou le profil de risque d'investissement (16% des répondants)
  • La majorité des investisseurs prévoit un retour à la normale du marché locatif en 2021 pour les bureaux et la logistique et 2022 pour les commerces. Coté valeurs locatives, un consensus semble se dessiner pour une stabilité en logistique, une correction de -5 à -15% pour les bureaux et supérieure à 15% pour le commerce
  • Concernant le marché de l’investissement, un retour à la normale est attendu en 2021, avec une décompression des taux de rendement prime anticipée pour 77% des sondés. Son ampleur varie selon les classes d’actifs considérés : le résidentiel plus résilient (entre 0 et 25 points de base), et les centres commerciaux plus impactés
  • Les priorités du moment sont centrées sur la sécurisation du paiement des loyers et des charges (n°1), la conservation du portefeuille de locataires (n°2) et la renégociation des baux en cours (n°3)

Pour aller plus loin, votre contact : Magali Marton, Directrice des Etudes Cushman & Wakefield France

LIRE AUSSI > Retail / Commerce : Analyse de la situation du marché de l'investissement en Commerces au 1er trimestre 2020